top of page
  • Photo du rédacteurKatia Naturo

Les super pouvoirs des plantes en infusion


Bienfaits des plantes, menthe, lavande, tilleul, thym, camomille, romarin
Les bienfaits des plantes dans une tasse

PHYTO : les super-pouvoirs des plantes

Ou comment profiter de leurs bienfaits efficacement et le plus simplement possible?

Réponse : en les faisant infuser.

Selon la plante et même selon la partie de la plante utilisée, les propriétés seront différentes mais également le mode « opératoire ».


Les plantes

Pour commencer, vous devez trouver des plantes sûres (si vous n’y connaissez rien faites vous bien conseiller surtout) et non polluées (évitez la cueillette en bord de route par exemple) puis les préparer pour pouvoir éventuellement les conserver.

Si vous n’avez pas l’occasion de cueillir (dans un endroit sur et non pollué) puis de faire sécher vos plantes vous-même vous pourrez très facilement trouver la plupart en herboristerie, en magasin bio ou sur internet. Toutefois veillez à acheter des plantes emballées dans des sachets opaques (pas de sachets transparents).

Conservez-les de la même façon, à l’abri de la lumière, dans des boites, sachets, bocaux en verre hermétiques, bien identifiés (nom de la plante et date d’achat) et à l’abri de l’humidité.


Préparation

Quelle quantité ?

Cela dépend surtout de la plante et des parties que l’on utilise (feuilles, fleurs, racines, écorce…)

On peut partir sur une base de 1 cuillerée à soupe de plante séchée et coupée pour 250 ml d’eau (environ un bol)

Vous pouvez boire jusqu’à 3 ou 4 bols par jour soit 750 ml à 1 litre environ.


Quand ?

Pour agir sur un problème en particulier (certains troubles digestifs par exemple) vous pouvez faire des cures de 3 semaines en respectant une pause d’une semaine entre 2 cures.

Vous pouvez aussi les utiliser ponctuellement et alterner différentes plantes en fonction de vos besoins ou de vos envies.

Il est conseillé de boire la tisane en dehors des repas

Vous pouvez préparer à l’avance votre quantité de tisane pour la journée et la conserver dans une bouteille isotherme mais pas au-delà de 24 heures.


Le mode opératoire :

De préférence, si vous le pouvez, utilisez une eau la plus pure possible, la moins minéralisée, de l’eau de source par exemple.

  • L'infusion : convient pour les parties tendres telles que les feuilles, les fleurs, les sommités fleuries.

Portez votre quantité d’eau à ébullition puis versez-la sur les plantes disposées dans un bol. Couvrez et laissez bien infuser : en moyenne, entre 3 à 5 minutes pour les plantes fraîches, de 5 à 15 minutes pour les plantes sèches.

Filtrez délicatement avant de boire.


  • La décoction : convient pour les parties coriaces et dures comme les tiges, racines, écorces, graines.

Placez les plantes dans l’eau froide puis portez à ébullition. Laissez bouillir 5 à 10 minutes de plus à feu doux (plus la partie de la plante est ligneuse, épaisse ou coriace plus on laisse bouillir). Laissez infuser hors du feu pendant 10 minutes supplémentaires puis filtrez.


Il ne vous reste ensuite plus qu’à apprécier votre boisson !


Voici quelques unes des propriétés de six plantes courantes à utiliser en infusions :

  • Menthe poivrée (feuilles) : antispasmodique, digestive, rafraichissante, antioxydante

  • Lavande officinale (fleurs) : anxiolytique, apaisante, équilibrante du système nerveux, anti infectieuse

  • Tilleul (fleurs et feuilles) : calmant, sédatif léger, sudorifique, antispasmodique ; Vous pouvez aussi utiliser l’aubier de tilleul qui est dépuratif, en décoction.

  • Thym (sommités fleuries, feuilles) : expectorant, antitussif, digestif, stimulant

  • Camomille romaine (capitules) : digestive, apéritive, calmante, apaisante, antispasmodique et anti-inflammatoire

  • Romarin (sommités fleuries, feuilles) : hépato-protecteur, puissant antioxydant, tonique et stimulant


Mais aussi…

  • Aubépine (fleurs et feuilles) pour les palpitations, l’anxiété, le trac, les troubles légers du sommeil

  • Bourrache (fleurs) pour le rhume, le début de grippe

  • Queues de cerise (en décoction) pour la cystite, l’inflammation des voies urinaires et aussi en accompagnement de la perte de poids

  • Coquelicot (pétales séchés) pour calmer la toux d’origine nerveuse, les troubles légers du sommeil

  • Mauve (fleurs et feuilles), adoucissante des voies respiratoire, contre la toux, les maux de gorge, contre la constipation chronique mais aussi anti-diarrhéique

  • Ortie (feuilles) pour la fatigue, les carences nutritionnelle, l’anémie, pour réparer les muqueuses digestives, contre les allergies (propriétés antihistaminiques)

  • Mélisse (feuilles et sommités fleuries fraiches) contre l’anxiété, les crampes d’estomac, les nausées et vomissements, la fièvre

  • Gingembre (rhizome) en décoction, favorise la digestion et efficace contre les nausées et vomissements


Et il y en a tellement d’autres !

Testez, goutez, faites vos propres mélanges ! Vous trouverez forcément votre bonheur.

 

𝘈𝘝𝘌𝘙𝘛𝘐𝘚𝘚𝘌𝘔𝘌𝘕𝘛 : en règle générale, par principe de précaution, pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants, les personnes fragiles ou sous traitement, demandez toujours conseil à votre médecin.








Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page